Auteur : Charlotte Duranton

Mi perro sato : un chien aux couleurs de l’arc-en-ciel

  Bienvenue en juin, le premier mois de l’été qui se voit désormais orné de drapeaux aux couleurs de l’arc-en-ciel à travers le monde. Symbole de la communauté queer (c’est à dire toutes les personnes dont l’identité de genre ou l’orientation sexuelle ne correspond pas au modèle social hétéronormé[1]), ce drapeau, à l’histoire riche et qui évolue encore[2], est l’étendard du mois des fiertés, visant à lutter contre le harcèlement et les discriminations subies par les personnes queers. Elles font en effet partie des personnes minorisées familiales, c’est à dire des personnes qui sont invisibilisées par la société (comme les...

Poucet pour les grands : quand le théâtre jeunesse parle de végétarisme

             Les contes de fées, véritables œuvres du patrimoine de la littérature de jeunesse, connaissent toujours un immense succès car ils « touchent les préoccupations fondamentales des enfants » nous dit Gilles Granouillet[1].  A ce titre, le dramaturge décide de reprendre le conte du Petit Poucet[2] et crée la pièce qui nous intéresse ici, Poucet, pour les grands. Nous allons voir comment cette réécriture théâtrale, bien que respectant de nombreux aspects de l’hypotexte, donne aux lecteurices une interprétation nouvelle du récit merveilleux, plus engagée, porteuse d’une réflexion sur des questions actuelles.               Notons en premier lieu que la pièce reprend...

Basile Détective : une souris pour initier les plus jeunes au genre policier

Basile Détective est le premier volume d’une série originale anglaise, à destination d’un public d’enfants de 6-8 ans, écrite par Eve Titus et illustrée originellement par Paul Galdone [1] On y suit l’histoire de Basile, une souris détective privée, qui enquête sur la disparition des filles de sa voisine, les sœurs jumelles Angela et Agatha, avec l’aide de son assistant le Docteur David Q. Dawson. Je tiens à porter à votre attention que dans le cadre de cet article, nous travaillerons sur la traduction française de ce volume, et des résonnement en France de l’ouvrage et de ses filiations. Un...

Le rap des rats : la poésie au service des animaux

Dès le premier regard, Le rap des rats, écrit par Michel Besnier et illustré par Henri Galeron, attire les lecteurices par sa couverture jaune vif (Figure 1). Un recueil qui apparait solaire, joyeux, plein de force. Si l’œil est attiré par le contraste entre le fond coloré et le noir du titre, il s’arrête bientôt sur la police, inspirée des graffitis, qui ancre immédiatement l’ouvrage dans une modernité populaire renforcée par les termes précis du titre. Construit autour d’une assonance en « ra »,  il montre le goût de l’auteur pour les jeux de sonorités et la musicalité du rap, dont...

Une histoire de vampire

Hybrides et animaux : apprivoiser la peur dans Une histoire de vampire

  Une histoire de vampire, écrit et illustré par Grégoire Solotareff, est un album contemporain pour la jeunesse qui raconte l’histoire d’un petit vampire à la peau bleutée, Vladimir. Comme dans tout album pour la jeunesse, l’auteur s’adresse à un double lectorat avec deux lectures possibles : « une première s’adresse à l’enfant naturellement ; une autre s’adresse à l’adulte, par dessus l’épaule, en une manière de clin d’œil »[1]. Cela est essentiel à prendre en compte pour la construction du sens de l’album : nous verrons comment il amène son jeune lecteur à découvrir le monde des vampires au fil de...

Un chien poète dans l’arbre qui pense

    La collection « Petits Géants » des éditions Rue du Monde est caractérisée par le format du poème-album, et s’adresse au très jeune lecteur. Les petits livres carrés créent une sensation d’intimité qui met l’enfant en confiance. En effet, les albums de cette collection sont en général le premier contact des tout-petits avec la poésie : pour qu’ils la découvrent avec plaisir, il convient donc de leur en préparer une exploration rassurante. C’est le cas du poème L’arbre qui pense, dont la relation texte-image s’inscrit dans la tradition de l’oralité que l’on retrouve dans les œuvres qui plaisent...

Marlaguette et le loup: modernisation d’un classique de la littérature de jeunesse

Marlaguette est un conte de Marie Colmont, publié pour la première fois en 1952. Véritable œuvre du patrimoine français[1], il raconte l’histoire de l’héroïne éponyme qui se lie d’amitié avec un loup qu’elle soigne, apprivoise et nourrit de fruits et légumes. L’animal sauvage dépérit avec ce régime alimentaire, ne convenant pas à un carnivore. Marlaguette comprend alors qu’elle ne peut pas lui demander de nier sa nature pour rester avec elle, et le laisse partir. Les deux amis ne se reverront plus, mais chacun est heureux car il sait l’autre heureux. Ce conte, par ses détails et ses illustrations, est...

Les dragons au service de la lutte contre les stéréotypes de genre. L’exemple des albums espagnols

La perduration des codes sexistes Dans les sociétés occidentales contemporaines, la place de la femme est limitée par des stéréotypes qui ont la vie dure, et l’on observe encore beaucoup d’inégalités homme-femme. L’on retrouve un imaginaire collectif où les hommes sont actifs, forts et courageux, alors que les femmes, objets sensibles et délicats, restent à la maison. Nous allons ici nous interroger sur la persistance de ces stéréotypes dans nos sociétés, en appuyant notre recherche sur l’exemple de la société espagnole contemporaine.  Le sexisme y est, à l’instar d’autres pays européen, très présent, que ce soit en termes de salaire,...

Touffu et autres cerbères : un mythème parfait pour aborder la mort en littérature de jeunesse

« Les romans merveilleux pour la jeunesse de la fantasy sont sans doute aujourd’hui le premier vecteur de diffusion de connaissances sur les mythologies », nous dit Anne Besson[1]. Cette présence si fréquente des mythes dans la fantasy jeunesse en devient même un trait distinctif[2] et l’on peut en effet dire que le syncrétisme d’Harry Potter a participé au succès des romans. En effet, permettant aux lecteurs de s’immiscer dans un univers magique unique, les mythèmes y sont mis au service d’une véritable quête initiatique. La reprise du mythe d’Orphée est un des plus marquants de la saga, avec notamment la...

La relation humain-animal comme ode au moment présent : Le pêcheur et l’oie, d’Anne Brouillard

  «Le livre sans texte est un objet fascinant dont on ne fait pas aisément le tour»[1]. Le sens n’y est porté que par les images, qui impliquent une participation active du lecteur pour arriver à la pleine compréhension de l’histoire. C’est un procédé cher à Anne Brouillard, dont l’œuvre est parcourue d’albums sans texte. Le pêcheur et l’oie en est un parfait exemple, porteur de la richesse de l’imaginaire brouillardien. Les images racontent la rencontre entre un pêcheur et une oie, et l’amitié qui nait entre les deux individus. Le lecteur est incité à multiplier les allers-retours dans l’album...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search