Môments Animaux Carnet de littérature de jeunesse

Sur la route des vacances, de Brème à l’océan

Quel sujet plus évident, pour faire rimer saison estivale et cause animale, que celui du devenir des animaux de compagnie à l’heure des départs en vacances. Nulle ne l’ignore, les mois d’été constituent en effet une période sombre pour les animaux qui partagent le quotidien des humains. Si l’image d’une famille abandonnant son chien sur une aire d’autoroute avant de partir au soleil semble être un cliché, que l’on espèrerait dépassé, les chiffres attestent de la persistance du phénomène, si ce n’est de son aggravation. En 2023, la Société protectrice des animaux ne dénombrait pas moins de 16 498 animaux...

Mi perro sato : un chien aux couleurs de l’arc-en-ciel

  Bienvenue en juin, le premier mois de l’été qui se voit désormais orné de drapeaux aux couleurs de l’arc-en-ciel à travers le monde. Symbole de la communauté queer (c’est à dire toutes les personnes dont l’identité de genre ou l’orientation sexuelle ne correspond pas au modèle social hétéronormé[1]), ce drapeau, à l’histoire riche et qui évolue encore[2], est l’étendard du mois des fiertés, visant à lutter contre le harcèlement et les discriminations subies par les personnes queers. Elles font en effet partie des personnes minorisées familiales, c’est à dire des personnes qui sont invisibilisées par la société (comme les...

La vieillesse animale chez les frères Grimm : décrépitude, dépendance et ingéniosité

L’animal est, dans le conte, un matériau incontournable. Omniprésent dans le quotidien de l’homme, notamment dans le milieu rural, où les contes des frères Grimm veulent puiser leurs racines, on le retrouve dans une grande majorité des Kinder- und Hausmärchen. La figure animale y prend des visages et des fonctions multiples, et sert aussi bien à parler du rapport de l’homme à la nature que de prétexte pour traiter, de manière détournée, de sujets hautement humains. Nous allons nous intéresser ici à la façon dont les contes de frères Grimm traitent les vieux animaux. Nous étudierons pour cela quatre contes :...

Poucet pour les grands : quand le théâtre jeunesse parle de végétarisme

             Les contes de fées, véritables œuvres du patrimoine de la littérature de jeunesse, connaissent toujours un immense succès car ils « touchent les préoccupations fondamentales des enfants » nous dit Gilles Granouillet[1].  A ce titre, le dramaturge décide de reprendre le conte du Petit Poucet[2] et crée la pièce qui nous intéresse ici, Poucet, pour les grands. Nous allons voir comment cette réécriture théâtrale, bien que respectant de nombreux aspects de l’hypotexte, donne aux lecteurices une interprétation nouvelle du récit merveilleux, plus engagée, porteuse d’une réflexion sur des questions actuelles.               Notons en premier lieu que la pièce reprend...

Jefferson et la violence faites aux animaux de rente – Article dans Cultural Express

Il n’aura échapper à personne que les deux fondatrices de ce blog, Anaïs Perrin et Charlotte Duranton, ont, entre autre, pour intérêt commun la cause animale et la littérature de jeunesse, ainsi qu’un certains goût pour la recherche en duo. Ce mois-ci nous vous partageons donc le fruit d’une réflexion (et d’une rédaction) à quatre mains autour du célèbre roman Jefferson, du non moins célèbre Jean-Claude Mourlevat. Nous nous intéressées à ce polar jeunesse à l’occasion d’un article publié dans le numéro dans le 10e numéro de la revue Cultural Express, intitulé La violence dans les objets sémiotiques destinés à...

Entre jeu et désenchantement : les effets de transtextualité dans Madame le Lapin Blanc

Les phénomènes de transtextualité[1] sont omniprésents en littérature, et créent une forme de mouvement perpétuel, fait d’aller-retour entre les œuvres. Les textes, notamment lorsqu’ils sont destinés aux plus jeunes, renvoient les uns aux autres et s’enrichissent mutuellement. Nathalie Prince voit même dans les parodies et les jeux de mise en abyme un mouvement d’affirmation de la littérature de jeunesse qui « se regarde elle-même, en quelque sorte, comme dans un miroir, parce qu’elle se juge enfin digne »[2]. Nous allons nous intéresser à ces phénomènes dans l’album Madame le Lapin blanc, qui a reçu une pépite du festival de Montreuil....

Basile Détective : une souris pour initier les plus jeunes au genre policier

Basile Détective est le premier volume d’une série originale anglaise, à destination d’un public d’enfants de 6-8 ans, écrite par Eve Titus et illustrée originellement par Paul Galdone [1] On y suit l’histoire de Basile, une souris détective privée, qui enquête sur la disparition des filles de sa voisine, les sœurs jumelles Angela et Agatha, avec l’aide de son assistant le Docteur David Q. Dawson. Je tiens à porter à votre attention que dans le cadre de cet article, nous travaillerons sur la traduction française de ce volume, et des résonnement en France de l’ouvrage et de ses filiations. Un...

Colloque Lecture(s) éthique(s) en littérature de jeunesse : représentations animales et écologie

Les 16 et 17 novembre approche à grand pas, et le Colloque Lecture(s) Éthique(s) en littérature de jeunesse, également ! Nous avons donc le plaisir de partager avec vous le visuel de l’évènement (illustrée par Anaïs Perrin) mais aussi et surtout le très prometteur programme de ces deux jours à Strasbourg ! Ces deux jours seront investis par 6 sessions : Élevage et captivité, Intersectionnalité, Animaux sauvages, Éthique et écologie, Bestiaires d’auteurs, Éducation, éthique et stéréotypes. Informations pratiques : • Lieu : Inspe Strabourg, site Meinau • Organisation :  Charlotte Duranton & Anne Besson (Université d’Artois), Anaïs Perrin & Philippe...

Revisiter des comptines pour sensibiliser aux causes animale et environnementale, les albums de Pauline Kalioujny

La culture enfantine est massivement habitée par des figures animales (à tel point qu’une grande partie des articles de ce blog commencent par ce constat), et les traditionnelles comptines n’échappent pas à cette règle. Le chat égaré par la mère Michel, les crocodiles au bord du Nil ou encore l’éléphant qui se balançait sur une toile d’araignée n’en sont que quelques exemples. Ces ritournelles entêtantes, transmises de générations en générations, qui réunissent parents et enfants dans leur récitation constituent un élément fort du paysage de l’enfance. Leur ancrage dans la culture collective ainsi que leurs paroles parfois saugrenues et souvent...

Le rap des rats : la poésie au service des animaux

Dès le premier regard, Le rap des rats, écrit par Michel Besnier et illustré par Henri Galeron, attire les lecteurices par sa couverture jaune vif (Figure 1). Un recueil qui apparait solaire, joyeux, plein de force. Si l’œil est attiré par le contraste entre le fond coloré et le noir du titre, il s’arrête bientôt sur la police, inspirée des graffitis, qui ancre immédiatement l’ouvrage dans une modernité populaire renforcée par les termes précis du titre. Construit autour d’une assonance en « ra »,  il montre le goût de l’auteur pour les jeux de sonorités et la musicalité du rap, dont...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search